Nature/Animaux

Maia, ou 40kgs d’amour !

Last but not least …

Je vous ai déjà parlé sur ce blog mes 2 premiers « bébés », et il fallait bien que je finisse les présentations avec la dernière arrivée, et pas la plus discrète … (quoique des fois..!)
L’occasion aussi de vous présenter une race de chien dont je suis définitivement fan !

DSC_0166 (794x1024)Maia est une chienne de race Bouvier Bernois, qui a un peu plus de 2 ans et demi aujourd’hui, et pèse environ 40kgs.
On l’a eu tout bébé, à 2 mois.
Un vrai petit nounours de 7kg !

On a choisi de la prendre chez une famille de particuliers parce que le prix de cette race en élevage est tout simplement énorme (1200€ minimum en général).
Dans ma famille, on a toujours adopté des chiots « bâtards », et je les ai tous adoré. Il ne nous serait pas forcément venu à l’idée d’acheter un chien de race.

DSC_1640 (793x1024)Mais pour mon premier chien « à moi », j’ai craqué (enfin ON a craqué!), car ça faisait des années que je rêvais d’avoir un bouvier bernois, à la fois pour le « physique » (je suis une grande fan des « gros » chiens) et pour le caractère en général.
Et franchement, on a vraiment aucun regret, parce qu’elle est top notre fifille ! 🙂

Alors même si chaque chien a son propre caractère, à la naissance et selon la façon dont il est élevé, on retrouve quand même des similarités dans une race.

Le bouvier bernois est reconnu comme le chien de famille par excellence : hyper proche de « ses humains », très affectueux, très intelligent, calme et hyper sociable…une force tranquille ! Dans son pays d’origine (la Suisse), ce chien est même utilisé en guide d’aveugle ou pour la protection civile.
Et on a vite constaté que ces caractéristiques n’étaient pas enjolivées.

                             DSC_1585 (734x1024)   DSC_1588 (819x1024)

Maia est un vrai pot de colle, qui est quasiment tout le temps près de nous à la maison. Elle ne supporte pas trop la solitude…mais bon, on l’a habituée petit à petit à rester seule en journée (faut bien aller travailler !) ou parfois en soirée, et passé la période « chiot/ado », elle n’a plus fait de bêtises (bon, faut quand même pas laisser traîner de chaussures, chaussettes ou paquet de mouchoirs…). Par contre, au retour, elle est toujours folle de joie, que ce soit après 20mn ou 7h d’absence… XD
Une grosse boule d’amour à qui on a envie de faire des câlins tout le temps ! 🙂

DSC_1602 (618x1024)   DSC_1672 (906x1024)

On a également constaté qu’elle était très intelligente car on a suivi des cours d’éducation positive pour les ordres de base et la sociabilisation, et elle apprenait très vite…
Par contre, on a vite vu aussi qu’elle pouvait être très têtue !
Il faut donc beaucoup de patience et savoir rester ferme (et ça c’est pas toujours facile en face de ce gros nounours! Elle sait jouer de son charme..!).

DSC_1777

A côté de ça, elle est assez peureuse… je pense que c’est aussi lié à la race, par le côté « hyper-sensible« . Il faut surtout éviter d’élever la voix ou d’avoir des gestes violents/brusques. Et le concept d’éducation positive est encore plus indispensable dans ce cas, car le but est alors que le chien obéisse pour vous faire plaisir (ou pour une gourmandise XD) et non pas par peur. Quand elle était chiot, Maia avait peur de tout : les voitures, les chiens du quartier qui aboyaient, … Avec un peu de patience on l’a confrontée à tout ça et c’est passé. Par contre, elle a toujours peur des jouets qui couinent, des vagues, des sprays ou encore quand on doit lui faire des soins (nettoyage d’oreille, bain, médicaments à donner..) !

DSC_1849
Avec les gens, Maia est généralement hyper sociable, elle va naturellement vers les adultes, un peu moins les enfants car elle n’a pas été habituée mais c’est spécifique à son cadre de vie.
Avec les autres animaux, elle a tendance à s’adapter au comportement du chien/chat en face (encore une preuve d’intelligence ? ^^). En tout cas, la cohabitation avec nos chats n’a posé aucun soucis même si, surtout chiot, elle a parfois été un peu brusque en voulant jouer. En fait, c’est un chien qui de par son physique, peut parfois être pataud et brusque sans pour autant avoir l’intention de faire du mal. Mais avec quelques précautions et un peu d’éducation, y’a pas de raisons que ça se passe mal !


Au niveau « sécurité », et bien que ce ne soit pas un chien dit « de garde » à proprement parler, le bouvier a gardé des restes de son ancienne fonction de chien de berger.
C’est un chien très gentil mais il saura prévenir si une situation lui parait anormale: quelqu’un qui veut rentrer chez vous, un bruit inhabituel… Généralement, ça se traduit par des aboiements plutôt intimidants pour celui qui se trouve en face ! Mais il est bon de savoir que ce n’est pas un chien qui aboie à tout va, donc il ne devrait pas pourrir vos relations avec vos voisins (c’est même plutôt le contraire en fait ^^).

DSC_3006

Niveau énergie, c’est un chien qui besoin de balades et d’espace, mais qui se fatigue assez vite de par son poids et sa grosse ossature, enfin surtout une fois adulte. Mais en tout cas, notre Maia n’hésite pas à réclamer sa balade même si on a un jardin. Elle adore renifler partout, et elle devient folle quand on prononce la phrase magique: « On va se promener ? ». 🙂
Pour compléter les balades, je pense qu’il est nécessaire d’avoir un jardin pour adopter un bouvier, même si au final, Maia préfère souvent être avec nous dans la maison que dehors…!

DSC_2303

Enfin bref, tout ça pour dire que notre chienne est exceptionnelle (oui, je suis très objective ! ^^), et que pour nous, c’est un membre à part entière de la famille !
Elle nous apporte plein de bons moments, de sourires, parfois un peu d’inquiétude, mais au quotidien c’est un vrai bonheur de l’avoir avec nous ! 🙂

Et bien que j’aurais tendance à inciter plutôt l’adoption de chiens au sein d’associations (toujours bien trop d’animaux là-bas malheureusement, je sais pas comment on peut abandonner son animal mais bon =/), je suis bien placée pour comprendre qu’on ait envie d’adopter un chiot d’une race spécifique.
Donc si vous aussi vous êtes attirés par les bouviers bernois, je ne peux que vous conseiller de foncer, car ils vous apporteront beaucoup d’amour !
A condition bien sûr de pouvoir leur offrir des conditions de vie adaptées: beaucoup de présence et d’attention, une éducation douce et positive, un jardin, une nourriture de qualité, des balades quotidiennes et des soins lorsque c’est nécessaire.

Un chien, peu importe sa race, c’est des responsabilités et un budget potentiellement important qu’il faut prendre en compte avant toute adoption. Et souvent, le budget augmente avec le poids de l’animal : doses de médicaments plus fortes et rations de nourriture plus importantes…
C’est important de bien réfléchir à tout ce que ça implique avant de craquer pour un bébé chiot tout mimi…qui va grandir et parfois faire pas mal de bêtises ! Nous, on a plutôt été chanceux à ce niveau, Maia a été assez raisonnable au niveau des bêtises relativement à d’autres chiots que j’ai connus. 🙂

DSC_3693

 

Voilà voilà, j’espère, via cet article un peu spécial, vous avoir fait découvrir la race du bouvier bernois, et pourquoi pas vous avoir donné envie de mieux la connaître ! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s